Dépasser les frontières de
la connaissance médicale

L’ambition du Fonds :

accompagner des projets scientifiques

afin de créer de nouvelles applications médicales

Pourquoi le Fonds Physique pour la Médecine de Demain ?

 Créé en 2018, le Fonds Physique pour la Médecine de Demain est né de la rencontre entre des scientifiques, des personnalités du monde économique et des artistes. Au même titre que les incubateurs d’entreprises, le Fonds physique pour la médecine de Demain accompagne des projets scientifiques alliant la physique, la biologie, la chimie, afin de créer de nouvelles applications médicales.

Le Fonds Physique pour la Médecine de Demain accueille des scientifiques, porteurs de projets, qui souhaitent se faire connaître de personnalités et de mécènes. Le Fonds coopère avec les institutions académiques auxquelles il redistribue une partie des fonds collectés. Il agit comme un accélérateur de découvertes, en aidant à leur structuration, en accompagnant leurs recherches de financement.

Le Fonds ne reçoit aucune subvention publique, conformément au décret réglementant les fonds de dotation, sauf autorisation spéciale par décret pris en Conseil d’Etat.

Le Fonds Physique pour la Médecine de Demain investit des dons en propre pour les formaliser, les faire connaître, les structurer et les recommander auprès de futurs mécènes.

Le Fonds s’appuie sur un conseil scientifique, qui définit les orientations scientifiques, suit les projets soutenus par le Fonds et l’aide à en détecter de nouveaux. Un comité d’honneur composé de personnalités présentées ci-après, participe à la stratégie de promotion des dossiers. 

Le premier projet soutenu par le Fonds, dénommé Ze[US] – premier imageur le plus puissant au monde créé en 2018 par le Professeur Mickael Tanter et son équipe – émane de l’Institut Physics for Medicine Paris. Le Fonds a permis à ce projet de recevoir des soutiens provenant de divers horizons.

 

Le premier projet du Fonds :

lancer Ze[US], l’imageur le plus puissant au monde,

inscrit au programme « Innovation santé 2030 »

Construire l’imageur médical le plus puissant au monde

Le projet Ze[US] est porté par l’institut Physics for Medicine (Inserm, ESPCI Paris-PSL, CNRS), dirigé par le professeur Mickael Tanter, et fédère un consortium de laboratoires de recherche et de partenaires industriels français.

Ce projet vise à capturer le plus large éventail de paramètres physiologiques via une seule et même technologie, utilisant les ultrasons. Il constitue une révolution du domaine de l’imagerie médicale, qui offrira aux chercheurs et aux médecins de nouvelles possibilités :

  • Filmer l’activité dans le cerveau humain avec une sensibilité inégalée
  • Imager notre réseau sanguin, constitué de milliards de vaisseaux
  • Quantifier de manière non invasive l’ensemble des flux sanguins
  • Quantifier et évaluer en temps réel les propriétés des organes et leurs interactions
  • Visualiser en 3D et à des milliers d’images par seconde l’ensemble des phénomènes mécaniques, électriques et vasculaires du cœur

L’imageur issu du projet Ze[US] (concaténation de Zetta = 10^21 et UltraSound) sera capable de collecter une quantité phénoménale de données dynamiques sur l’ensemble des organes du corps humain, à des résolutions spatiales et temporelles inédites.

Cancers, diabète, maladies cardiovasculaires, troubles neurologiques : s’enfonçant jusqu’à l’échelle microscopique, l’imageur Ze[US] permettra de remonter aux tout premiers signes d’apparition des maladies et ainsi de mieux comprendre leurs mécanismes.

La promesse du Fonds :

soutenir des projets aux défis technologiques 

pour accélérer leur développement

Un Fonds d’intérêt général à vocation redistributive

Le Fonds Physique pour la Médecine de Demain est un fonds de dotation d’intérêt général, consistant à détecter des projets scientifiques de premier plan. Il favorise leur valorisation en les présentant à des mécènes privés.

Le Fonds a vocation à redistribuer ses moyens aux institutions scientifiques publiques par des financements agiles destinés au recrutement de chercheurs et d’ingénieurs ou à l’achat de matériel.

Les mécènes du Fonds Physique pour la Médecine de Demain participent au processus d’accélération des découvertes. Ils rendent possibles des applications médicales révolutionnaires.

Leur soutien permet de mettre au point des outils entièrement nouveaux tels que le prototype d’imagerie médicale ultrasonore Ze[US].

 

L’équipe du Fonds :

un collectif associant la science, l’économie, les arts et la philanthropie

Une équipe transdisciplinaire de haut niveau

Le Fonds rassemble un collectif associant la science, l’économie, les arts et la philanthropie.

De l’administratrice du Fonds, Céline Curiol, en passant par le directeur du Fonds, Jean-Baptiste Hennequin, jusqu’aux membres du comité d’honneur et du conseil scientifique : tous travaillent ensemble pour détecter et accompagner des projets scientifiques résolument innovants et tournés vers le futur, pour le bien de l’intérêt général.   

Céline Curiol

Céline Curiol

Administratrice du Fonds

Romancière, ingénieure de formation Céline Curiol a été correspondante à New York pour Radio France et la BBC. Ses œuvres sont en majorité publiées chez Actes Sud. Son premier roman Voix sans issue, a été traduit dans une quinzaine de langues et salué par l’écrivain américain Paul Auster comme « l’un des textes de fiction les plus originaux et les plus brillamment exécutés par un écrivain contemporain. » Elle a publié en 2021 les lois de l’ascension.

Mickael Tanter

Mickael Tanter

Président du conseil scientifique du Fonds

 Physicien, Mickael Tanter est directeur de recherche à l’Inserm. Il dirige l’institut Physics for Medicine Paris (Inserm, ESPCI Paris-PSL, CNRS), qui rassemble une équipe de physiciens experts en ultrasons biomédicaux. En 2017, il reçoit le Carl Hellmudth Hertz Award de la société internationale IEEE Ultrasonics pour « l’introduction de multiples nouvelles technologies révolutionnaires pour l’imagerie médicale par ultrasons, ayant un impact non seulement sur la recherche académique mais également sur l’industrie ». En 2019, il est également élu membre de l’Académie Européenne des Sciences.

 

Jean-Baptiste Hennequin

Jean-Baptiste Hennequin

Directeur du Fonds

 

Jean-Baptiste Hennequin mène un parcours public au sein de plusieurs administrations, dans des fonctions de direction d’établissements publics scientifiques, de fondations d’intérêt général, et d’auteur.  Il est l’auteur d’un essai (Machiavel pour mon fils) publié aux éditions Actes Sud en 2017. Passionné par la science et la création d’entreprises, il a participé à la création du Fonds et le dirige depuis janvier 2019.

Les membres du comité d’honneur

Jean-Jacques Augier

Successivement inspecteur général des finances puis Maître de conférences à Sciences Po, il a dirigé de nombreuses grandes entreprises (Taxi G7, Editions Balland, …) et est propriétaire de plusieurs titres de presse.

Jean-François Bensahel

Agrégé de l’ENS Ulm et diplômé de Science Po, il est président du groupe DSO et a assuré le développement commercial de nombreuses entreprises dans le domaine de la chimie et des biotechnologies.

Jean-Philippe Bouchaud

Physicien français reconnu mondialement pour la modélisation statistique des risques financiers et membre de l’Académie des Sciences, il est cofondateur et président de Capital Fund Management.

Emmanuel Messas

Professeur de cardiologie à l’Hôpital Européen Georges Pompidou et chef du service des maladies cardiovasculaires, il est un cardiologue reconnu à l’échelle internationale et créateur d’entreprise.

Le mécénat de projet

 

Le Fonds Physique pour la Médecine de Demain est un un outil de financement au service de la philanthropie et du mécénat, grâce à la capitalisation des dons qu’il reçoit. Le Fonds de dotation garantit à ses mécènes le bon emploi de leurs dons. Ils sont impliqués dans le suivi des missions qu’ils soutiennent. 

Le Fonds Physique pour la Médecine de Demain est en recherche de mécènes de tous horizons afin de porter les projets scientifiques de demain.   

A titre d’exemple : le premier projet soutenu par le Fonds, le prototype Ze[US], a fait l’objet de soutiens privés de la part d’entreprises, de fondations et de personnalités investies dans le soutien à la science, telles que la fondation CFM Capital et le groupe DOLIAM. Ze[US] va maintenant bénéficier du programme « Innovation santé 2030 ».  Le coût global du projet Ze[US], pour assurer son développement dans sa phase expérimentale puis préclinique, est estimé à 75 millions d’euros.

Les donateurs du Fonds